Parlons tricot #3 : Bien choisir son fil

Après avoir fait un point sur les différentes aiguilles disponibles, et sur les animaux qu’on peut tricoter, je vous propose aujourd’hui de rentrer un peu plus dans le vif du sujet. On va s’intéresser de plus près au fil. Sans lui, pas de tricot. Mais quels sont les éléments à connaître pour bien le choisir ?

La nature du fil

Pour choisir un fil, on considère d’abord sa nature, c’est-à-dire « en quoi il est fait ». C’est cette question que j’avais déjà quelque peu abordée dans l’article précédent je ne la développerait donc pas ici.

Si vous débutez : je vous conseille de choisir une laine de mouton mérinos : vous aurez à la fois l’assurance d’un tricot agréable et réussi. Le mérinos est doux, agréable à tricoter, et il « pardonne » bien les petites irrégularités dues au manque de pratique.

Une fois lavé, il s’assouplit et les petits défauts ont tendance à être gommés. Bien sûr, si vous ratez une maille, le trou ne se refermera pas tout seul non plus. (Il ne faut pas exagérer, hein…) Mais les différences de tension seront nettement plus douces que sur un fil de coton ou de soie par exemple. Quelque soit le fil choisi faites-vous plaisir ! Un joli fil vous motivera à continuer et à persévérer même si les premiers rangs sont peu satisfaisants à vos yeux. N’achetez surtout pas un fil d’acrylique tout piquant parce que c’est votre premier tricot ! Vous méritez un fil doux !

L’épaisseur du fil

Fingering, lace, chunky… tous ces mots d’allure un peu barbare désignent en fait l’épaisseur du fil. Voyons comment s’y retrouver :

Laines fines

Lace : Ce fil se tricote avec des aiguilles de 2,5 à 3 mm. Très adapté aux tricot d’été et à la dentelle, il fait de merveilleux châles. Il faudra vous armer de patience pour le tricoter des ouvrages délicats. Mais ça vaut vraiment le coup !

Light fingering : Ce fil se tricote avec des aiguilles de 3 à 3,5 mm. Légèrement plus fin que la fingering, il peut s’utiliser pour de la layette, des châles d’été ou des chaussettes.

Fingering : Mon fil chouchou ! Il se tricote avec des aiguilles de 3,5 à 4 mm. Il est parfait pour des châles, des gilet ou des pulls à la fois moelleux et élégants. J’aime particulièrement le joli drapé que ce fil apporte.

Sport : Ce fil se tricote avec des aiguilles de 4 à 4,5 mm. On l’utilise pour des pulls, des gilets ou des accessoires d’automne – hiver (bonnets, mitaines…) Il apporte un joli relief au tricot.

Laines épaisses

DK : Ce fil se tricote avec des aiguilles de 4,5 à 5 mm. Il est deux fois plus épais que le fil fingering. D’où sont nom « Double Knit ». Le DK est tout à fait adapté à la saison hivernale. A vous les bonnets bien moelleux, les pulls super cosy, les jolies torsades et les points en relief !

Worsted / Aran : Ce fil se tricote avec des aiguilles de 4,5 à 5 mm. Il fera de merveilleux pulls et gilets pour les frileux ! On peut aussi l’utiliser pour des accessoires.

Bulky : Ce fil se tricote avec des aiguilles de 5,5 à 6 mm. Très moelleux, il explose le quota de cocooning. Avec lui, pas question d’avoir froid cet hiver !

Chunky : encore plus épais que la bulky, ce fil se tricote avec des aiguilles supérieures à 6 mm. Je n’utilise jamais ces épaisseurs de fil, car même si la rapidité de tricot fait rêver, je trouve le tricot inconfortable avec de si grosses aiguilles ! Ce fil sera parfait pour réaliser de jolis accessoires pour la maison en un clin d’œil (plaid, poufs, coussin…) ou pour achever en deux temps trois mouvement le bonnet que vous deviez offrir à Tata Jeanine pour son anniversaire qui est dans trois heures…

NB : Plus un fil sera fin, plus le métrage sera élevé. Par exemple pour le même poids de fil, on aura environ 420 m de fil Lace contre moins de 100 g de fil Chunky !

Si vous débutez : commencer par un fil moyen, pour que le tricot « avance plus vite » est une excellente idée. Si vous voulez réaliser un petit accessoire par exemple, une laine tricotée avec des aiguilles de 4 mm à 5 mm est parfaite. Elle vous donnera la satisfaction de voir grandir votre ouvrage sans trop de difficulté.

La couleur du fil

Coloris solide, semi solide, à speckles – La Fée FIl

Coloris « solide » : une couleur unie, sans variations. Si vous tricotez des rayures avec deux couleurs solides, la transition d’une couleur à l’autre sera nette.

Coloris « semi-solide » : une couleur unie avec des nuances plus claires ou plus sombres. Elle crée un dégradé naturel qui donne beaucoup de style.

Coloris à « speckles » : une couleur avec des points colorés, des changements de couleur et beaucoup de nuances marquées.

Gradient : le fil est teint du plus clair au plus foncé, ou l’inverse.

Autorayant : le fil est teint pour créer des rayures automatiquement, c’est un fil parfait pour les chaussettes par exemple.

Fil Gradient La Fée Fil – Châle Brigit (patron dispo dans l’onglet Boutique)

Bon tricot !

Au prochain épisode, nous verrons plus en détail comment choisir les couleurs et les agencer entre elles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s